Denis TROCH dans la roue de François PERVIS


 

D

enis Troch a laissé un souvenir inoubliable à Amiens. A notre connaissance, il a été le seul entraineur de l’Amiens SC qui a été ovationné le jour de son dernier match à la Licorne en mai 2004. Mieux, il a même effectué un véritable tour d’honneur. Denis Troch aura passé quatre saisons à l’ASC qu’il a fait remonter en L2 et qu’il a emmené jusqu’en finale de la Coupe de France en mai 2001.

Denis Troch est allé ensuite exercer son métier d’entraineur à Troyes notamment et puis un jour, il a complètement décidé de changer de sport. Il est en effet devenu préparateur mental dans le sport cycliste. Il travaille régulièrement pour la FdJ et ce, en raison d’une amitié qui le lie aux frères Madiot.

L

aval où a exercé Denis Troch, c’est aussi la ville de celui qui vient de se mettre en évidence lors des championnats du monde sur piste à Saint Quentin en Yvelines : François Pervis qui a obtenu deux médailles d’or : le keirin et le kilomètre.

François Pervis n’est pas un champion super doué qui obtient très jeune des résultats. Il lui a fallu patienter, beaucoup travailler surtout après 2012 lorsqu’il apprit qu’il n’était pas sélectionné pour les Jeux Olympiques de Londres.

« Cela m’a fait beaucoup de mal, a-t-il récemment déclaré dans un journal parisien. J’ai dû me remettre en cause. J’ai pensé à ma mère qui est à l’usine depuis 35 ans , payée au smic et j’ai pris conscience de ma chance de faire du sport ».

C

’est à ce moment qu’intervient Denis Troch qui va entreprendre un gros travail psychologique et la gestion du stress sur Pervis. 

Denis Troch raconte « qu’après la déception de Londres, il avait rencontré un homme  et un sportif meurtri. Avec François, le travail a consisté à éviter qu’il se compare aux autres, à faire en sorte qu’il se recentre sur lui- même ».

En 2014, Pervis qui suit parfaitement les conseils de Denis Troch s’adjuge trois médailles d’or aux Mondiaux en Colombie. C’est un vrai coup de tonnerre dans le monde du cyclisme mais on le sait, la piste n’est pas appréciée comme il se doit. En dépit de son triplé en Colombie, Pervis n’est que troisième au classement du Vélo d’Or français, la première place revenant à Jean Christophe Peraud, 2e du Tour de France.

Aujourd’hui, François Pervis est serein. Il va préparer avec l’aide de Denis Troch, les prochains Jeux de Rio en 2016.  

« La piste est avant tout un sport olympique, dit-il. C’est l’image de notre sport ».

La saison dernière, Denis Troch était revenu à la Licorne. On le voit ici aux côtés d’Olivier Echouafni alors entraineur de l’ASC.

 

Lionel HERBET - 02 mars 2015

Écrire commentaire

Commentaires : 0