Olivier CHAPUIS-ROUX: "Il y a trop d'épreuves dans le <nord de la FRANCE"

T

rès sollicité ces derniers temps, Olivier Chapuis-Roux, vice-président de la Région Picardie, chargé des sports et en fonction jusqu’au 31 décembre !

Ainsi, il était invité lundi soir de l’émission La Tribune sur France Bleu Picardie qu’animait Antoine Barège.

Le thème principal de l’émission était le Tour de Picardie cycliste qui venait de se dérouler le week-end écoulé et dont tout le monde s’accordait à reconnaitre qu’il avait été à la fois un succès sportif mais aussi populaire.

Pourtant, et c’était une première, ce Tour de Picardie n’était plus organisé par ASO mais par le V C Côte Picarde, présidé par Jean Bernard Devos.

Le principe retenu était bon : trois étapes et chaque jour, un même département au niveau du départ et de l’arrivée. Pas bête du tout et cela a visiblement plu à tout le monde.

A la fin de cette année, des élections vont avoir lieu avec pour enjeu, la fusion Nord-Pas de Calais-Picardie.

Soit une région qui sera exactement la même que celle que nous avons connue avant 1960.

Il est donc clair que l’avenir du Tour de Picardie est en jeu.

Y aura- t-il fusion avec les Quatre Jours de Dunkerque ? Nul ne le sait pour le moment.

O

livier Chapuis-Roux qui ignore quel sera son avenir personnel au plan politique, est catégorique.

« Il y a beaucoup trop d’épreuves du même niveau professionnel dans le Nord de la France. Une dizaine, c’est trop. Alors, pourquoi ne pas créer une épreuve qui s’intitulerait le Tour de la Région Nouvelle ce qui ne léserait personne. Mais le Tour de Picardie peut parfaitement exister ».

Paradoxe dans ce sport cycliste avec d’un côté, beaucoup trop d’épreuves professionnelles du même niveau et de l’autre, pas assez de coureurs pour participer aux courses officielles en Picardie rayon amateur.

C

e qui a provoqué le courroux d’Hubert Louvet le président du comité de Picardie, déplorant « le fait que nous sommes victimes de la société d’aujourd’hui avec de plus en plus de loisirs et moins de compétiteurs ».

Pas très réjouissant ces propos d’Hubert LOUVET.

Lionel HERBET – 19 mai 2015

Écrire commentaire

Commentaires : 0