Le rêve de Jérémy STRAVIUS: "Etre Champion Olympique sur 100m libre"

N

ouveau président du Conseil départemental, Laurent Somon n’a pas caché sa satisfaction de voir que cette soirée des Talents du Sport qu’il présidait pour la première fois, avait été couronnée d’un succès total.

En effet, l’auditorium de Mégacité  à Amiens était comble et on peut affirmer que tout le gratin du sport de notre département était présent. Avec pour invité d’honneur, l’ancien champion cycliste Laurent Jalabert qui fut interrogé par Thierry Adam. Les deux hommes forment un excellent duo sur France 2. Un duo qui s’entend à merveille de surcroît.

U

ne fois encore, le champion de la soirée a été et ce n’est pas une surprise, Jérémy Stravius.

Aucun autre sportif de la Somme n’a fait aussi bien même si le boxeur abbevillois Johann Duhaupas a porté lui aussi, bien haut,  les couleurs de la Somme.

Pour revenir à Jérémy Stravius, tout va donc se jouer en 2016 avec ce grand rendez-vous de Rio. 

« J’y pense de plus en plus » a souligné Jérémy qui, au micro, a paru libéré aux côtés de son entraîneur Michel Chrétien.

On le sait, Jérémy en plein accord avec son entraîneur, a décidé de changer de spécialité.

Il a abandonné le dos pour se consacrer à la nage libre. Ses espoirs résident dans le 100 et 200m et aujourd’hui, il n’est pas très loin de la qualification. « D’abord, je me suis habitué à être champion  olympique, du monde ou d’Europe depuis 2012. Ce sont des émotions particulières par rapport à la course individuelle. On n’oublie jamais le côté collectif mais à mon palmarès, il me manque les titres au plan individuel. Oui, j’ai envie d’être champion olympique. C’est la course reine. Chaque jour, je persévère pour être le meilleur à Rio. J’ai une carte à jouer sur le 100 et le 200m. Je vais jouer ma chance à fond et en attendant, il y aura les qualifications en mars prochain  ». Sans oublier un stage début janvier en Floride avec son club d’Amiens-Natation.         Michel Chrétien poursuit : « Jérémy possède de grandes qualités. Il nage bien en libre, papillon et en dos. A Kazan, je lui ai proposé un nouveau challenge. Nous sommes partis pour une nouvelle aventure. Il a fait le bon choix et il a retrouvé la joie de nager. Il a vraiment envie de gagner ».

T

hierry Adam a rappelé à l’assistance que Jérémy n’avait pas changé depuis qu’il connait la gloire. Il est resté d’une grande simplicité et il est fier de représenter son département. Quand il aura arrêté sa carrière, Jérémy  aimerait avoir un rôle à jouer dans le cadre de sa reconversion.

Pourquoi pas Jérémy Ambassadeur de la Somme ?

Soit un homme incarnant parfaitement notre département de la Somme et dont il défendrait les valeurs en allant dans les écoles ou parrainer des manifestations sportives. Nous n’en sommes évidemment pas encore là car répétons le, 2016 devrait marquer le summum de la carrière de celui qui, selon notre ami Thierry Adam « est un marchand de bonheur ».

Lionel HERBET       27 novembre 2015

Écrire commentaire

Commentaires : 0