Quand Laurent SOMON honore les bénévoles

Q

uand Laurent SOMON rend hommage aux bénévoles

 

 

 

N

ous revenons sur cette belle soirée des Talents du Sport qui s’est déroulée jeudi dernier à Mégacité Amiens. Avant que notre ami Thierry Adam ne présente les différents lauréats dont Jérémy Stravius et Johann Duhaupas ont été les vedettes ; le président du conseil départemental de la Somme Laurent Somon a pris la parole.

C’était sa première présidence puisqu’il a remplacé un autre « sportif » président : Christian Manable .

P

our mémoire, Laurent Somon a rappelé volontiers qu’il avait pratiqué le tennis de table à Bernaville et qu’il a même évolué au niveau national.

« Ce soir, la Somme fête ses sportifs, ses bénévoles, ses champions, ses espoirs. Cette soirée se devait être une fête même si depuis quelques jours, nous n’avions pas la tête à cela. Nous ne pouvons oublier que le 13 novembre, la barbarie a supprimé des dizaines de vie ni que le début de ces attaques avait pour cadre une enceinte sportive, en l’occurrence le Stade de France.  Ces actes sont des actes de guerre. Ils ont fait 130 morts,  de nombreux blessés. Ils constituent une agression contre notre pays, contre ses valeurs, contre sa jeunesse et contre son mode de vie.

« Cette tragédie a emporté un des nôtres, un des vôtres : Thomas Ayad, victime de la tuerie du Bataclan et ancien joueur du club de hockey sur gazon d’Amiens. Cette soirée est l’occasion de nous retrouver ensemble, pour un moment de partage, de fraternité et de fierté et elle est dédiée à l’ensemble des victimes et à Thomas à qui de vous demande d’observer une minute d’applaudissements.

« Le sport a une place majeure dans notre département. Aujourd’hui, un Samarien sur quatre est licencié dans une association sportive. C’est pour cela que nous soutenons le sport dans son ensemble et le Conseil départemental lui consacre plus de deux millions d’euros. En cette période où l’argent public est plutôt rare, nous faisons le choix de poursuivre le  soutien au mouvement sportif. En fixant un cap adapté aux besoins de notre territoire et de notre population. Notre volonté n’est pas de saupoudrer et de faire plaisir au maximum mais de donner les moyens là ou c’est nécessaire, là où c’est bien utilisé, dans le cadre d’une politique sportive départementale structurante. Nous serons aussi sensibles aux actions visant à toucher les seniors, les personnes en situation de handicap, les collégiens etc.

« Nous voulons aussi développer les sports de pleine nature sur l’ensemble du département qui dispose d’atouts naturels et qui est propice à la randonnée avec 120 chemins balisés, traversés sur toute la longueur par la Somme,  doté de multiples plans d’eau  et un littoral accueillant qui permet la pratique de sports aquatiques. Les conditions naturelles, le vent, un faible relief en font un terrain privilégié pour les sports aériens. »

L

e président Somon a abordé d’autres thèmes plus ou moins proches du sport rappelant notamment le  succès grandissant de la Samarienne,  réservée surtout à un  public familial.

Mais le président  a tenu à rappeler à l’assistance qu’il était proche d’eux puisqu’il  a été joueur de tennis de table, dirigeant.

« Je connais toutes les difficultés de la vie associative, les formalités, les exigences fédérales, les trésors de diplomatie qu’il faut déployer. Mais vous les bénévoles, vous devez savoir combien vous êtes essentiels. Sans vous, pas de pratiquants, pas de compétitions ni manifestations sportives et enfin pas champions. » Enfin, il a rendu hommage aux responsables des 52 comités départementaux dans la Somme et souligné le rôle important de la  pratique du sport. « Le Sport ce n’est pas que le spectacle  ou la dépense physique, c’est aussi le sport bien être, le sport santé et le dynamisme de nos aînés ».   

Lionel HERBET       01 décembre 2015

Écrire commentaire

Commentaires : 0