Le sport n'échappe pas aux contraintes budgétaires

Lors de la traditionnelle cérémonie des vœux du Comité départemental olympique et sportif de la Somme, mardi soir, dans la Maison des Sports à Amiens, il a été beaucoup question gros sous.

Cet argent  se fait rare à tous les niveaux.

A partir du moment où le Département reçoit moins de subventions de la part de l'Etat, il est normal que le Conseil Départemental en soit réduit à diminuer quelque peu, à son corps défendant, son aide au monde sportif.

C'est ce qu'a souligné dans un premier temps Hubert De Jenlis, vice-président du Conseil départemental et qui remplaçait le président Laurent Somon.                    "Le Département est un partenaire privilégié du monde sportif. Le Sport reste un  compartiment important mais nous devons tenir compte des contraintes budgétaires. C'est un exercice difficile et courageux que nous menons et nous devons gérer surtout en vrais pères de famille".

Voilà qui est clair. Peu après, Alain Gest s'est exprimé au nom d'Amiens-Métropole. Il sait ce dont il parle quand il s'adresse au monde sportif. Dans une autre vie, il aime rappeler qu'il a occupé des fonctions importantes dans le tennis de table. Il fut durant plusieurs années Président de la Ligue de Picardie de ce sport et au cours de rencontres, il a noué des liens très solides avec Laurent Somon, le président du Conseil Départemental et Bernard Joannin, le président de l'ASC Football.

Alain Gest était heureux de se retrouver dans cette Maison des Sports, trois ans après son inauguration. Une Maison des Sports implantée sur le territoire d'Amiens Métropole.

"Pour un comité départemental, une année olympique compte beaucoup. Pour nous le Sport  est important et nous allons consacrer dix millions d'euros d'investissement pour la Tribune Nord de la Licorne mais aussi au  Coliseum et la réfection de pelouses de Moulonguet et du terrain de hockey sur gazon. Certes, ce n'est pas spectaculaire mais c'est indispensable. Nous n'avions pas le droit de prendre des risques et avons été contraints de fermer la Tribune Nord de la Licorne. Nous ne devons pas badiner avec ce genre de choses. Mais le gros chantier à venir est la construction d'un centre aquatique".

On le voit, l'argent va surtout être utilisé pour des travaux de réfection mais pendant ce temps, le monde sportif va poursuivre son activité et notamment notre grand champion Jérémy Stravius qui s’entraîne actuellement aux Etats Unis. Alain Gest a répété que "le Sport était une deuxième famille" mais il a conclu sur ses craintes justifiées par la baisse des rentrées d'argent de l'Etat. "Il va falloir serrer car nous allons recevoir beaucoup moins de subventions de la part de l'Etat". En un mot, le monde sportif ne doit pas se faire trop d'illusion...

 

 

Lionel HERBET – 07 janvier 2016

Écrire commentaire

Commentaires : 0