Hubert LOUVET "Le roi est mort, vive le roi!"

Pour cette dernière assemblée générale du comité de Picardie, un demi-siècle après  sa création, le président Hubert LOUVET avait invité d'anciens champions qui avaient porté haut les couleurs de la Picardie.

Hélas pour des raisons diverses, nous n'avons compté dans la salle Dewailly à Amiens, qu'un seul ancien grand champion Philippe ERMENAULT mais aussi l'ancien CTR Francis VAN LONDERSELE. Dommage car cette ultime assemblée générale méritait un peu plus de reconnaissance.

Le cyclisme est peut-être la première discipline qui a "marché dans l'air du temps".

Depuis plusieurs années, les championnats de Picardie sur route sont regroupés avec ceux du Nord Pas de Calais. Alors, dimanche matin, quand il s'est agi de voter pour la nouvelle réforme territoriale  et la création de la future grande ligue, dans la salle ce fut un vote unanime. Remarquez que les représentants des clubs n'avaient pas d'autres solutions.

C'était voter massivement OUI sinon ,les dirigeants des deux comités se faisaient reprendre de volée par l'Etat.

Mieux, les deux comités se sont réunis à plusieurs reprises et ce, dans le but de travailler à la constitution de la future grande Ligue. En un mot, en mars prochain, dans un même lieu, les deux comités procèderont cette fois, à une assemblée générale dite de dissolution et dans l'après-midi, tout le monde se retrouvera pour la création de la grande ligue.

 Alors ont souligné les deux présidents Hubert Louvet et Philippe Limousin, nul ne sait actuellement qui sera candidat?

Hubert LOUVET qui a été relativement court dans son intervention, a évoqué la création permanente, l'évolution des techniques, la morale dans le sport. Cette morale qui doit évoluer.

"  Je veux que nous soyons du côté des gagneurs,  des sprinters, citant au passage Arnaud DEMARE. Et de conclure sur cette formule savoureuse:

"Le Roi est Mort. Vive le Roi". En quelque sorte, il n'y a pas la place chez Hubert LOUVET, pour la notalgie.

 

Peut-être parce  qu'à force de régner dans le comité de Picardie, certains l'ont appelé Louis  XIV.

Écrire commentaire

Commentaires : 0