Alain MATHIEU revient sur un demi-siècle de cyclisme en PICARDIE

Alain MATHIEU et Jimmy BINET
Alain MATHIEU et Jimmy BINET

Dimanche dernier, lors de la dernière assemblée générale du comité de Picardie de cyclisme, à Amiens, Alain Mathieu, président du CC Nogent mais surtout un des premiers acteurs du cyclisme picard, a eu l’occasion de rappeler les grandes heures du comité.

La première assemblée générale constitutive s’est déroulée à Amiens le 14 novembre 1965 sous la présidence de Louis Daugé, président de la Fédération française.

Charles Puille fut le premier président. 

« Homme très chaleureux, il a  su  conduire avec beaucoup de doigté notre comité d’une façon parfaite jusqu’au terme de son mandat en 1980 ».

Charles Puille a donc  exercé son rôle de président durant quatre mandats consécutifs.

PDG des Forges Métalliques, à Saint Quentin, Charles Puille a formé avec Eugène Delapierre, son trésorier, un duo de grande qualité. Eugène Delapierre était quant à lui, directeur de la banque Melinot qui se trouvait place René Goblet à Amiens.

Il faut savoir qu’au départ, le comité de Picardie a démarré  sans un sou en caisse. Grâce à une gestion très saine, Eugène Delapierre a pu permettre au comité de devenir propriétaire de son immeuble, square Darlington à Amiens. Alain Mathieu a tenu à rendre hommage à d’anciens dirigeants qui ont marqué le comité : René Prétrot, Marcellin Naturel, André Bourdon, Eugène Mariette, Fernand Guizelin, Clovis Moinet, Jo Lamant l’homme qui a découvert Martial Gayant et qui, bénévolement, avait officié en tant que conseiller technique régional avant la nomination de Jean Pierre Van Haverbeke, décédé voici peu.  Après le départ de Charles Puille, le comité devait voir successivement Clovis Moinet, Marcellin Naturel, Marcel Stragier et René Roy. Ce fut une période d’instabilité jusqu’à cette démission de René Roy, remplacé en plein mandat par Hubert Louvet qui, trente ans plus tard, est toujours aux commandes.

Alain Mathieu a aussi tenu à rappeler les grands champions de Picardie et il en a cités trois : Philippe Ermenault, champion olympique et double champion du monde :

José Catieau qui a porté durant une semaine le maillot jaune dans le Tour de France 1973 et James Herbain qui fut champion de France de cyclo-cross en 1969. Alain Mathieu aurait pu aussi citer bien d’autres champions tels Martial Gayant, Christophe Capelle, Francis Moreau, Arnaud Demare etc..

Alain Mathieu a conclu son exposé par cette phrase de Victor Hugo :

«Les  souvenirs sont nos forces, ne laissons jamais s’effacer les anniversaires mémorables ». 

 

Lionel HERBET – 18 janvier 2016

Écrire commentaire

Commentaires : 0