Stravius et Duhaupas : deux champions  qui s’estiment

 

La soirée organisée par le Courrier Picard et qui devait permettre de remettre le Trophée du Meilleur champion picard pour l’année 2015 a eu le mérite de faire en sorte que deux grands champions puissent faire plus ample connaissance.

Jérémy Stravius et Johann Duhaupas ne se connaissaient pas beaucoup mais lundi soir, en l’espace de quelques minutes, les deux hommes ont beaucoup échangé. Qu’on soit nageur ou boxeur, le haut niveau est impitoyable.

On sait depuis pas mal de temps que Jérémy Stravius aime se rendre dans la salle de boxe de la Veillère et mettre les gants avec Jérôme Fouache, le maitre des lieux. Johann Duhaupas le savait.

Il y a beaucoup de respect entre ces deux champions, nés à une vingtaine de kilomètres de distance.

« D’abord, il lui a fallu beaucoup de cran pour aller défier son adversaire aux Etats-Unis, souligne Jérémy. J’ai beaucoup aimé son discours à l’occasion des Talents du Sport à Amiens.  C’est quelqu’un qui est resté simple. Et puis, que ce soit en boxe ou en natation, le mental est très important ».

Compliment que retourne Duhaupas « Jérémy a la mentalité du grand champion et il est d’une grande simplicité ».

Nos deux champions ont promis de suivre encore plus attentivement leurs performances respectives. Pour Stravius, ce sera bien sûr Rio tandis que pour Johann, ce sera un championnat du monde WBC.

Tous deux pratiquent un sport individuel. Aucun relâchement n’est donc possible. Johann Duhaupas conclut par cette délicieuse formule :

« Si Jérémy, s’arrête dans une grande finale, eh bien, il coule.  Et si c’est moi, je prends une bonne patate. Il nous faut toujours et impérativement continuer, même si on est mort ».

 

 

Lionel HERBET – 11 février 2016

Écrire commentaire

Commentaires : 0