La Côte Picarde disparait, Coco ERMENAULT chute

La saison cycliste a repris avec, sur le plan national, les épreuves disputées dans le Midi.

Ainsi, se déroule actuellement le Tour de la Provence  dont le leader n’est autre que Thomas Voeckler qui porte désormais le maillot de Direct Energie. Mais ce que nous avons surtout retenu, c’est la chute dont a été victime Corentin Ermenault, le fils de Philippe.

Corentin est tombé juste avant l’arrivée à Istres. Une chute dont il n’est pas le responsable. Il a été dirigé vers un hôpital et les radios passées n’ont rien donné. Corentin souffre néanmoins de son épaule et on craint qu’en réalité, un os ne soit cassé au niveau de l’acromio-claviculaire. Corentin revient ce jeudi à Amiens et passera des examens plus approfondis. C’est du moins ce que nous a déclaré Philippe Ermenault qui, ce jeudi soir, est l’invité du CDOS lors de son assemblée générale qui a lieu dans la Maison des Sports à Amiens.

La chute fait évidemment partie du métier de coureur cycliste.  Corentin Ermenault qui  effectuait ses débuts dans une épreuve professionnelle, apprend comme on dit le métier.

William Bonnet qui avait été victime d’une grave chute dans le dernier Tour de France, a repris timidement la compétition. Nous saluons le courage de ce garçon  qui mérite tout notre respect. Ajoutons aussi que c’est  Daniel Mangeas qui est le speaker officiel du Tour de la Provence. Nous l’avons à maintes fois signalé: Daniel est irremplaçable. ASO qui l’a mis sur la touche s’en mord peut-être les doigts. Une pétition circule pour demander  le retour de Daniel Mangeas au Tour de France. Nous la signerons volontiers.

Un rendez-vous auquel manquera cette année Daniel Mangeas, c’est celui de la Côte Picarde qui devait avoir lieu le mercredi 13 avril prochain.  Chaque année, la veille de la course, Daniel Mangeas arrivait à Mers les Bains sur sa lancée de la classique Paris-Vimoutiers. Daniel retrouvait les vrais amis du cyclisme et l’an dernier, l’invité d’honneur était l’immense champion Eddy Merckx. La soirée était  conviviale et le lendemain,  nous assistions à l’épreuve  comptant pour la coupe du Monde des Espoirs.

Ce 13 avril, nous devions normalement « suivre » la 31e édition de cette Côte Picarde. Cette course n’aura pas lieu parce que Jean-Bernard Devos, l’homme qui tenait à bout de bras l’organisation de la course, a dû jeter l’éponge. Il n’y aura donc pas, faute de moyens financiers, de Côte  Picarde  dont l’arrivée se situait à Mers les Bains. Pour les amoureux du sport  cycliste, c’est un crève-cœur. Mais coïncidence ou pas, force est de reconnaître que cette annulation de la Côte Picarde, arrive exactement  la même année  que le démarrage de la nouvelle grande région.

 

 

Lionel HERBET – 25 février 2016

Écrire commentaire

Commentaires : 0