Nacer Bouhanni a le sang chaud

Décidément, Nacer Bouhanni n’est pas un coureur comme les autres.

Le bonhomme a du caractère et il ne faut surtout pas lui marcher sur les pieds.

Dans la nuit de samedi à dimanche, le champion de l’équipe Cofidis n’arrivait pas à trouver le sommeil, perturbé par  le bruit provoqué par des clients au bar de l’hôtel.

Nacer est venu leur demander de se calmer et on l’imagine, la discussion s’est ensuite envenimée.

Une bagarre a été déclenchée si bien que le lendemain matin, on a vu Bouhanni porter un bandage au poignet. C’est durant la course qu’on a appris la vérité de cet incident.

Certes, nous n’étions pas présents lors de cet incident mais force est de reconnaitre que Bouhanni n’a pas provoqué les personnes au bar. Il avait besoin de dormir, c’est tout simple.

Bouhanni a participé au championnat de France remporté par Arthur Vichot mais il  a abandonné sur  la fin.

Cet abandon ne remet pas en cause les qualités de Bouhanni ni la confiance qu’a pour lui, son équipe.

Ainsi, c’est Bouhanni qui sera le leader de Cofidis. Voilà qui est clair.

Maintenant, tout le monde sait que Bouhanni pratique l’hiver la boxe et que ses champions préférés ne sont pas des cyclistes mais des boxeurs.

A Amiens, récemment à l’occasion du Grand Prix de la Somme, lorsque nous l’avions interrogé, il nous avait répondu que Mike Tyson était son champion préféré.

Depuis, nous avons appris que Nacer Bouhanni allait porter durant le Tour de France un casque à l’effigie de Mohamed Ali.

Voilà un geste qui n’est pas courant. Il est même exceptionnel. Il émane d’un garçon qui, rappelons-le, ne s’inscrit pas dans le moule. On comprend mieux aujourd’hui pourquoi Marc Madiot a préféré qu’il quitte la FdJ et aille chez le voisin Cofidis. Pour notre part, nous aimons ce coureur de tempérament qui semble être un incompris.

Pour revenir au Tour de France dont le départ sera donné au Mont Saint Michel,  nous faisons le constat que la France n’aura pas un grand nombre d’engagés. Il semble que nous aurons une trentaine de coureurs français au départ. Alors que dans le même temps, il y aura trois coureurs africains, deux de l’Erythrée et un d’Afrique du Sud. Le cyclisme est devenu  mondialisé.

Enfin, dernière question avant le départ de la Grande Boucle. Pourquoi France Télévision a diffusé le reportage sur le dopage avec interview  du fameux docteur Mabuse par Elise Lucet ? C’est comme si le vélo se tirait une balle dans le pied.

 

 

Lionel HERBET – 28 juin 2016

Écrire commentaire

Commentaires : 0