Les colombiens frappent fort

L’enseignement principal de la semaine écoulée est la double victoire des coureurs colombiens dans les deux plus grandes épreuves professionnelles.

Sergio Henao quasiment inconnu, a remporté, à 29 ans, la plus belle victoire de sa carrière dans Paris-Nice. D’autant plus belle qu’il a résisté à un formidable  retour d’Alberto Contador qui a, comme l’an dernier, échoué pour quelques secondes.

La victoire du Colombien n’en prend que plus de valeur et nous nous souvenons de cette phrase, prononcée jadis par Francis Pelissier qui s’adressait à un de ses coureurs venant de l’emporter : « Dis moi qui est deuxième ».

S’il s’agissait d’un champion, la victoire n’en prenait que plus de valeur.

L’autre Colombien vainqueur ce week-end est beaucoup plus connu.

Nairo Quintana qui gagnera un jour le Tour de France, a en effet triomphé dans la course entre les deux mers Tirreno-Adriatico. Pour revenir à Paris-Nice, la France cycliste attendra encore un peu avant de connaitre le successeur de Laurent Jalabert dont le succès remonte à plus de vingt ans.

On a vraiment pensé que Julian Alaphilippe pourrait succéder à Jaja. Mais Alaphilippe en dépit de ses qualités de puncheur, n’est pas un vrai grimpeur. Il a manqué au jeune Français les vraies qualités de grimpeur qui, il faut bien le reconnaître, ne sont pas l’apanage  de tous.

On se rappelle aussi qu’Arnaud Demare  avait remporté la première étape de Paris-Nice mais le beauvaisien ensuite, n’est pas allé au bout de la course. Il a préféré se retirer afin de bien préparer Milan San Remo dont il sera en effet, samedi prochain,  le tenant. L’an dernier, le beauvaisien avait créé une très belle surprise en remportant la Primareva.

Cette année, tout en ayant un œil sur Paris-Roubaix, Arnaud Demare tient à briller sur la première grande classique mondiale. Et qui sait si ?

Il faut aussi féliciter la chaîne l’Equipe 21 qui va retransmettre en direct Milan-San Remo.

Ce Paris-Nice a vu enfin la dernière présence  de notre ami Thierry Adam sur France 2. Le monde de la télévision est ingrat et ce qui arrive à Thierry Adam n’est pas exceptionnel en soi. Souhaitons maintenant à Thierry de rebondir dans d’autres disciplines et surtout qu’il y prenne beaucoup de plaisir.

Enfin, un autre Picard est sur le gril de l’information. En l’occurrence, il s‘agit d’Eddy Seigneur qui, sans équipe cette année depuis l’arrêt de la formation suisse I A M a décidé de briguer le poste de sélectionneur de l’équipe de France. Il souhaite succéder en effet à Bernard Bourreau, parti à la retraite.

 

 

Lionel Herbet – 13 mars 2017

Écrire commentaire

Commentaires : 0