CROS Picardie: un enterrement...avec le sourire

CROS Picardie : un enterrement avec .. le sourire

 

C’était  ce jeudi 23 mars, à Amiens, la dernière assemblée générale du CROS Picardie. L’atmosphère n’était pas triste car d’aucuns attendent avec impatience, la création du futur comité olympique régional et sportif des Hauts de France.

Par rapport à certaines Ligues qui auront eu une vie d’un demi-siècle, le CROS Picardie a eu une existence plus courte, en ce sens qu’il a été créé en 1971 et que son premier président fut Jean Trogneux.

Claude Fauquet qui est son successeur ou son héritier aura eu avant lui, quelques uns des hommes qui, à leur manière, auront marqué l’histoire du sport dans la région soit Jules Van Craengnst, François de Massary, Eric Morel. Ce dernier avait tenu à assister à cette ultime assemblée générale.

Cette dernière assemblée générale a été un peu particulière car il n’était pas question de rester entre Picards. Avaient été invités, le président du CROS Nord-Pas de Calais Jean Pierre Coisne  qui fut très bref dans son allocution et la vice-présidente du Conseil Régional des Hauts de France Florence Bariseau à qui il est revenu le soin d’exposer les grands projets de la nouvelle entité.

En s’adressant aux représentants des Ligues, Florence Bariseau a déclaré « qu’ils étaient les forces vives du Sport. » 

Elle a poursuivi en rappelant que le Sport avait un enjeu économique et un enjeu social. Des mots gentils à l’heure où le sport est carrément oublié dans la campagne présidentielle. Et de poursuivre :

« Je rêve du sport au 21e siècle et d’une  terre d’émergence et  d’excellence. Nous avons des atouts. »

Elle a aussi indiqué qu’elle ferait le maximum pour la reconversion des athlètes de haut niveau. Sujet qui sera repris un peu plus tard par le Député de la Somme Pascal Demarthe qui, au Parlement, a figuré dans une commission s’étant penchée sur le dossier.

Enfin, Florence Bariseau a donné rendez-vous à tous les représentants des Ligues le 1er avril dans une ville près de Lens et ce sera vraiment le démarrage du nouveau comité régional olympique et sportif.

Claude Fauquet a ensuite manier le sérieux et un certain humour, laissant  filtrer ses véritables sentiments comme par exemple : « le modèle français dans le sport de haut niveau est à la rue. Il faut bousculer et réinventer le modèle français »,  faisant allusion au fait que la France, comme d’habitude, préparera sérieusement les prochains Jeux deux ans seulement avant.

Claude Fauquet a aussi signalé qu’aujourd’hui 44 Ligues avaient fusionné, soit 50% dont 20 olympiques et 24 non olympiques.

Seize présidents sont Picards et dix huit  du Nord Pas de Calais. 

« C’est tout à fait raisonnable car l’intelligence finit toujours par l’emporter » a poursuivi le président.

Pour Claude Fauquet, il est évident aussi qu’aujourd’hui, le Sport doit pénétrer le monde de l’Entreprise surtout à un moment où les subventions se font rares.

Le président a aussi fait allusion aux non licenciés, soit une partie très importante de la population pratiquant le sport. Il a aussi rendu hommage à Jean Pierre Morlet vice-président du CROSP, décédé brutalement l’an dernier.

« Sa mort m’a vraiment touché ».

Enfin, Claude Fauquet a souligné le rôle important joué par les comités départementaux.

«  Vous êtes les garants de la proximité ». Des paroles qui ont rassuré Marcel Glavieux, le président du CDOS qui, des trois départements  est le seul à avoir organisé son assemblée générale.

A signaler  que le comité régional de boxe était représenté par Bernard Bittel mais il faut rappeler qu’André Martin aura été le seul président du début jusqu’à aujourd’hui à avoir été président. Une sorte d’exploit qui mériterait .. une statue. Président du comité de cyclisme, Hubert Louvet est surtout intervenu en tant que secrétaire du CROSP.

 

Tout le monde se donne rendez-vous le 1er avril et ce sera, pour Claude Fauquet,  une réunion fondamentale.

Lionel HERBET 25 mars 2017

Écrire commentaire

Commentaires : 0