Qu’est devenu Jacques Bellenger ?

 

 

 

Coup de fil l’autre jour. Il nous parvient d’Angleterre et une journaliste britannique nous parle de Jacques Bellenger qui fut un grand champion cycliste sur piste dans les années qui ont suivi la dernière guerre.

Jacques Bellenger est né le 25 décembre 1927. Il s’est surtout illustré sur la piste et par exemple, il a été champion de France de vitesse à sept reprises, deux chez les amateurs (1948-1949) et cinq chez les professionnels (50, 51, 53, 54, 55).

En 1956, il doit s’incliner face à Michel Rousseau le futur grand champion  qui deviendra même champion olympique à Melbourne.

A cette époque, la piste connait une réelle notoriété. Le Vel d’Hiv de Paris avant qu’il ne soit détruit, est le rendez-vous non seulement des grandes réunions pugilistiques mais aussi des Six Jours.

Le plus souvent, Jacques Bellenger fait équipe avec Louis Gérardin, lui aussi grand champion de cette période mais surtout très connu pour avoir eu une relation avec la chanteuse Edith Piaf.

En 1957 et 58, Jacques Bellenger doit se contenter de la 2e place devancé par un certain Roger Gaignard qui cumulait le métier de sprinter professionnel mais aussi de .. Clown.

Jacques Bellenger a été professionnel jusqu’en 1959 et cette année là, il portait le maillot de Saint Raphaël Géminiani. 1959 marque en effet les débuts de la publicité sur les maillots et c’est Raphaël Géminiani,dit Grand fusil,  qui a été le véritable précurseur.

En Picardie, cette époque coïncide avec la présence dans les rangs professionnels, mais sur route, de Pierre Pardoën et Bernard Quennehen. Ce dernier a même gagné une étape du Tour de  France en 1953.

Pour terminer sur Jacques Bellenger, signalons qu’il a disputé une de ses dernières courses en tant que professionnel lors des Six Jours de Buenos Aires en Argentine. Il avait terminé 2e.

Au fait, amis lecteurs, savez-vous  que Jacques Bellenger est né à …Amiens.

 

 

Lionel HERBET – 30 juin 2016

Écrire commentaire

Commentaires : 0